Yin et Yang, acupressure Sylvia Sopranzi

La médecine chinoise repose sur le concept que le Qi (synonyme de souffle vital), circule au travers de circuits énergétiques dans le corps appelés méridiens.
La bonne circulation du QI assure santé et équilibre et inversement les troubles physiques apparaissent lorsque celle-ci est perturbée. C’est une approche énergétique et holistique elle tient compte de tous les plans : physique, mental et émotionnel.

Elle invite le praticien à établir le bilan des différentes fonctions :
Motrice, thermique, sécrétion, absorption, accumulation et un bilan énergétique basé sur la loi du yin et du yang, afin de déterminer la « cause causale » et traiter l’origine des différents troubles et non le symptômeElle permet aussi de préserver la santé et rester en bonne énergie.

Pour en savoir plus :

Elle se base également sur une philosophie de vie et repose sur trois éléments de base:

Le bien-être social : vivre des relations harmonieuses avec les autres. Aimer son entourage et en prendre soin.
Le bien-être corporel : prendre soin de son corps, s’accepter et s’aimer tels que nous sommes en cessant les jugements et les critiques. Se respecter, savoir se dire oui, non, savoir le dire aux autres aussi.
Le bien-être psychique : comprendre que nous sommes responsables de nos actions et nos choix et que ceux-ci reviennent comme un boomerang, contrôler nos pensées pour développer la joie et la sérénité, vivre pleinement sa vie, solutionner le plus rapidement possible les conflits pour éviter la déperdition émotionnelle, être attentif à ses impressions intérieures.

La médecine chinoise s’appuie sur plusieurs pratiques :

L’acupuncture (avec une aiguille) ou l’acupression (pression avec les doigts) permet de tonifier ou de disperser l’énergie dans les méridiens qui est soit en excès soit en insuffisance et va impacter les différents organes.
La moxibustion : c’est la chaleur dégagée par des bâtons d’armoise parfois couplé avec d’autres plantes. Elle est utilisée soit sur un point d’acupuncture pour rééquilibrer un organe, soit sur une douleur spécifique.
Les ventouses : coupoles en verre ou en plastique qui permettent de faire circuler le sang car c’est la stagnation du sang qui génère les douleurs, chasser du corps les facteurs pathogènes externes (comme par exemple, la bronchite).
La pharmacopée : est un ensemble de plantes (fleurs ou racines) et également des substances minérales ou animales.
La diététique : l’alimentation en fonction des propriétés des aliments et de leur nature (chaude, froide, tiède) ainsi que de leur saveur (acide, amer, doux…) pour compléter le soin.
Les exercices physiques comme le Taï Chi ou le Qi Gong.

Afin de détendre les muscles, faire circuler et rééquilibrer les énergies dans les organes et viscères, j’utilise la pulpe des doigts, des aimants, des bâtons de moxa ou des ventouses, suivant les cas.